Mon approche de l’aromathérapie

11 février 2020

  • Ma pratique de l’aromathérapie s’inscrit dans l’approche de la naturopathie.

En effet il ne s’agit pas de réduire l’utilisation des huiles essentielles au simple soulagement des symptômes. Comprenez par-là, « l’approche paracétamol », faire diminuer la douleur, le symptôme… Cette action est souhaitable mais cela ne résout rien, bien au contraire.
Le symptôme, la maladie se manifeste pour nous alerter d’un déséquilibre, d’un mal-être, qui nous éloigne de notre état de «bonne santé». En mettant un mouchoir sur les désagréments, on ne s’écoute pas et on va aggraver le déséquilibre…

 

Bien sûr il est souhaitable de ne pas attendre l’apparition de grave maladie pour acquérir cette démarche d’écoute de soi, de prendre soin de soi. La prévention est toujours la meilleure des approches !

C’est pourquoi si vous avez des maux de ventre réguliers, des difficultés de digestion, des douleurs articulaires, si vous « attrapez tout ce qui passe », une peau en souffrance, un mal-être persistant … n’attendez pas pour prendre soin de vous !

  • Qu’est-ce que la naturopathie ?

De Natura (la nature) et Pathos (la passion, ce que l’on ressent…), la naturopathie est la synthèse des méthodes naturelles de santé, de bien-être et de qualité de vie.

L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également.

Aujourd’hui l’O.M.S. définit la santé pour l’individu comme un « état complet de bien-être physique, mental et social », et la naturopathie comme  » un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Mon approche de l’aromathérapie

L’objectif, pour chacun, est de se rapprocher, autant que possible, de cet état d’équilibre de santé, de bon fonctionnement de notre corps en harmonie avec nous-même.

Pour cela, il est indispensable de prendre en compte l’entièreté de notre être, de notre histoire, de nos émotions, de notre sensibilité… Mais aussi de chercher l’origine du déséquilibre, ce qui a causé l’apparition de celui-ci.

Le choix des huiles essentielles, des plantes issues de la phytothérapie sera donc fait en fonction de l’ensemble des symptômes, déséquilibres mais aussi en fonction de votre tempérament et de votre histoire.
A la phytothérapie s’ajoute de façon essentielle l’approche nutritionnelle sous forme d’un rééquilibrage alimentaire quand il est indiqué. Cette approche qui s’inscrit fréquemment dans une étape de détoxification, a souvent pour conséquence un mieux-être corporel, une perte de poids si l’organisme en a besoin.

Je chercherai à aider les organes en souffrance, nous cheminerons parfois en associant d’autres pratiques qui aideront à comprendre et intégrer ce qui est à l’origine du déséquilibre…

 

  • L’aromathérapie au quotidien 

Par ailleurs, il est très utile de s’approprier au quotidien, notamment pour les enfants** mais aussi pour les grands, les réflexes d’utilisation des huiles essentielles qui vont résoudre les petits problèmes en évitant qu’ils n’en deviennent de grands !

Une blessure, un choc, une contraction musculaire, une entorse… Un rhume qui se déclare mais aussi une épidémie qui se rapproche !

Une réaction rapide face à diverses situations permet d’éviter bien des désagréments, des rendez-vous chronophages bien souvent inutiles, l’utilisation de produits chimiques pas toujours anodins…

C’est un peu dans cette optique que je propose des forfaits annuels pour lesquels je suis disponible à la demande en fonction de vos besoins, des divers petits accidents ou maladies qui peuvent advenir. Après avoir fait bien connaissance il est pour moi plus facile de vous apporter les solutions qui vous correspondent !

… ** J’aborderai le sujet de l’aromathérapie et des enfants dans un prochain article.

19 Partages
Partagez19
Partagez
Tweetez